Le prog en débat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le prog en débat

Message par In hoc signo le Sam 15 Fév - 19:31

vdgg59 a écrit:Ne pas oublier un groupe exceptionnel comme KBB (avec un virtuose au violon), DEJA VU (avec Motoi SAKURABA) cet unique album du groupe est un chef-d'oeuvre.ASTURIAS à leur début, OUTER LIMITS (first album).

Tout dépend du style de progressif auquel tu es attaché. Le Jazz rock de KBB ce n'est vraiment pas mon trip, d'autant que j'apprécie le violon à dose homéopathique. Cerise sur le gâteau, même si le chant est parcimonieux, j'aime qu'il soit présent et je n'achète jamais d'albums totalement instrumentaux. Je n'accroche pas.

J'adhère aussi au mot "rock" quand je parle "rock progressif", et le violon surtout utilisé à longueur de solos, ne fait pas partie pour moi des instruments affiliés à ce style, de même que le saxo.

Voila pourquoi la complexité que je cherche chez certains groupes n'est pas toujours et en toutes circonstances un critère primordial. Je ne retrouve pas à l'écoute de KBB l'émotion qui m'étreint à la simplicité d'un "Sequences" en live de Twelfth Night, même si dans le même temps IQ m'ennuie et que j'adore le récent album d'Ampledeed pas spécialement accessible aux premières écoutes. Tout cela est bien sur une question de sensibilité personnelle.


Dernière édition par In hoc signo le Sam 15 Fév - 23:38, édité 1 fois
avatar
In hoc signo

Messages : 295
Date d'inscription : 14/02/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prog en débat

Message par vdgg59 le Sam 15 Fév - 19:45

C'est curieux quand même, on s'aperçoit que chacun ne voit pas le prog de la même façon.C'est ça aussi la diversité, on pourrait en parler des heures, et puis le prog c'est quoi, c'est en fait un nom que l'on a donné à la fin des années 60, mais on y introduit des groupes comme DEEP PURPLE, LED ZEP et j'en passe pour moi c'est une hérésie tout en respectant les gens qui le pensent.Et pour terminer j'accepte tous les instruments dans ce style de musique, VDGG n'a pratiquement pas de parties guitare dans son oeuvre et pourtant je considère ce groupe comme mon favori de tous temps avec CRIMSON.
avatar
vdgg59

Messages : 665
Date d'inscription : 15/01/2014
Age : 67
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prog en débat

Message par Louis de Ny le Sam 15 Fév - 19:52

vdgg59 a écrit:C'est curieux quand même, on s'aperçoit que chacun ne voit pas le prog de la même façon.C'est ça aussi la diversité, on pourrait en parler des heures, et puis le prog c'est quoi, c'est en fait un nom que l'on a donné à la fin des années 60, mais on y introduit des groupes comme DEEP PURPLE, LED ZEP et j'en passe pour moi c'est une hérésie tout en respectant les gens qui le pensent.Et pour terminer j'accepte tous les instruments dans ce style de musique, VDGG n'a pratiquement pas de parties guitare dans son oeuvre et pourtant je considère ce groupe comme mon favori de tous temps avec CRIMSON.

J'adhère à 100%
avatar
Louis de Ny

Messages : 1300
Date d'inscription : 29/12/2013
Localisation : Bretagne sud

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prog en débat

Message par Progechoes le Sam 15 Fév - 20:18

Louis de Ny a écrit:
vdgg59 a écrit:C'est curieux quand même, on s'aperçoit que chacun ne voit pas le prog de la même façon.C'est ça aussi la diversité, on pourrait en parler des heures, et puis le prog c'est quoi, c'est en fait un nom que l'on a donné à la fin des années 60, mais on y introduit des groupes comme DEEP PURPLE, LED ZEP et j'en passe pour moi c'est une hérésie tout en respectant les gens qui le pensent.Et pour terminer j'accepte tous les instruments dans ce style de musique, VDGG n'a pratiquement pas de parties guitare dans son oeuvre et pourtant je considère ce groupe comme mon favori de tous temps avec CRIMSON.

J'adhère à 100%

C'est à dire que Deep Purple et Led Zeppelin ont certains titres qui ont un esprit progressif par leur recherche dans les compos et les ambiances.
Je dis aussi souvent qu'il ne faut pas oublier que dans rock progressif, il y a rock et je peux avoir tendance à m"ennuyer si le côté rock a disparu.
Pour vdgg, c'est vrai que la guitare n'est pas très présente mais l'esprit rock est bien présent par le sax de Jakson.
Le prog est une grande nébuleuse et c'est la seule musique qui est capable d'intégrer toutes les autres musiques. Chacun a son ressenti du prog du plus étroit (prog symphonique 70's) au plus éclectique en passant par le plus expérimental. Je suis pour un espace-prog large : c'est même l'esprit même du prog que d'intégrer toutes sortes d'influence.

@ vdgg, tu dis qu'on a donné le nom de prog à la fin des années 60 ? Je n'en suis pas sûr. En tout cas, on parlait peu de prog dans les années 70. Les Floyd, Genesis, Yes et autres avaient la même place que les autres groupes de rock alors que maintenant, le prog est un microcosme d'amateurs passionnés.
avatar
Progechoes
Admin

Messages : 1307
Date d'inscription : 28/12/2013
Age : 62
Localisation : Nord-Picardie

Voir le profil de l'utilisateur http://progechoes.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prog en débat

Message par vdgg59 le Sam 15 Fév - 20:38

Progechoes a écrit:
Louis de Ny a écrit:
vdgg59 a écrit:C'est curieux quand même, on s'aperçoit que chacun ne voit pas le prog de la même façon.C'est ça aussi la diversité, on pourrait en parler des heures, et puis le prog c'est quoi, c'est en fait un nom que l'on a donné à la fin des années 60, mais on y introduit des groupes comme DEEP PURPLE, LED ZEP et j'en passe pour moi c'est une hérésie tout en respectant les gens qui le pensent.Et pour terminer j'accepte tous les instruments dans ce style de musique, VDGG n'a pratiquement pas de parties guitare dans son oeuvre et pourtant je considère ce groupe comme mon favori de tous temps avec CRIMSON.

J'adhère à 100%

C'est à dire que Deep Purple et Led Zeppelin ont certains titres qui ont un esprit progressif par leur recherche dans les compos et les ambiances.
Je dis aussi souvent qu'il ne faut pas oublier que dans rock progressif, il y a rock et je peux avoir tendance à m"ennuyer si le côté rock a disparu.
Pour vdgg, c'est vrai que la guitare n'est pas très présente mais l'esprit rock est bien présent par le sax de Jakson.
Le prog est une grande nébuleuse et c'est la seule musique qui est capable d'intégrer toutes les autres musiques. Chacun a son ressenti du prog du plus étroit (prog symphonique 70's) au plus éclectique en passant par le plus expérimental. Je suis pour un espace-prog large : c'est même l'esprit même du prog que d'intégrer toutes sortes d'influence.

@ vdgg, tu dis qu'on a donné le nom de prog à la fin des années 60 ? Je n'en suis pas sûr. En tout cas, on parlait peu de prog dans les années 70. Les Floyd, Genesis, Yes et autres avaient la même place que les autres groupes de rock alors que maintenant, le prog est un microcosme d'amateurs passionnés.

Je me souviens j'ai encore la pochette du 1er album du groupe TASTE en mémoire (album datant de 1969 très typé blues) affublée de l'affreuse étiquette autocollante PROGRESSIF et ce n'est pas le seul groupe de l'époque.J'avais dans les temps lointains acheté un album vinyl du groupe TOUCH dont le leader était Don GALLUCCI (ex KINGSMEN avec le célèbre tube "louie louie" ça vous parle???).Il sortit un unique album en 1969 et il explique: JE CITE : " Ce disque a été conçu comme une sorte de quête spirituelle, son but était de permettre à l’auditeur de modifier son état de conscience en passant non par la méditation ou la drogue, mais par la musique". Le disque est cité comme une source d'inspiration à la fois par Kerry Livgren (Kansas), Yes et Uriah Heep. Le groupe n'a pas sorti d'autre album. Frédéric Delâge considère le groupe comme l'un des précurseurs du rock progressif injustement.
avatar
vdgg59

Messages : 665
Date d'inscription : 15/01/2014
Age : 67
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prog en débat

Message par vdgg59 le Sam 15 Fév - 21:17







avatar
vdgg59

Messages : 665
Date d'inscription : 15/01/2014
Age : 67
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Le prog en débat

Message par vdgg59 le Sam 15 Fév - 21:19

TOUCH
Désolé, mais je n'ai pas le courage de traduire


Touch's only album briefly enjoyed legendary status during its recording and again shortly after its release, but all too rapidly entered the realm of the well-kept secret. It may or may not be the very first progressive rock album, but what is indisputable is that few bands engineered a more satisfying collision of rock, jazz, psychedelia, and classical music during the genre's heyday. Much of the album's effectiveness stems from the soaring imagination of the band's leader, keyboard player, and principal composer, Don Gallucci, incredibly just 19 years old. Throughout, he plays only piano, clavinet, and what sounds like a cheesy old theater organ -- no Mellotron, no synths -- yet he does so with a virtuosity tempered by the kind of restraint that would become all too rare among bands like ELP, Yes, and other behemoths of the prog era. Opener "We Feel Fine" demonstrates that this is a band that can rock, too -- an impression confirmed by the band's single "Miss Teach." But it's "Friendly Birds" that confirms that Touch could do a lot more than kick ass. Essentially a trio for piano, guitar, and bass -- with a brief vocal introduction -- its dynamic range alone makes it remarkable. Over the course of just four minutes, it swoops and soars as piano and guitar trade phrases in a manner more typical of chamber music than rock. More remarkable yet is Gallucci's ability to weave melodies and riffs together without ever resorting to mere rhetoric. "Friendly Birds" finally soars into the distance after a series of shattering climaxes all the more impressive for the fact that no drums are involved. "Down at Circe's Place" is, in its way, equally extraordinary, effectively fusing a link between the psychedelia of the late '60s and the more expansive styles to come. Its climactic two minutes, best likened to the sound of Santana on a really bad trip, has to be one of the most satisfyingly cacophonous noises in all of rock, despite the total absence of electric guitars. The album also contains two epic tracks in "The Spiritual Death of Howard Greer" and "Seventy Five," only one of which really comes off. But while the former drinks deep from the well of hippie pretension, with its tale of some straight who's, like, spiritually dead but doesn't know it (and throws in everything from Gregorian chant to good-time boogie), the latter is a genuine tour de force. Here it's not just Gallucci's organ playing that shines. Vocalist Jeff Hawks gets to demonstrate a truly formidable vocal technique -- one moment up close and breathy, the next shrieking up a storm -- while guitarist Joey Newman also turns in a genuinely thrilling solo, featuring a curiously harsh, lo-fi tone that was entirely his own to round off the album. Both CD reissues feature extra tracks that never come close to matching the original album, but the Eclectic version benefits from vastly improved sound quality.
Review by Christopher Evans/Allmusic
avatar
vdgg59

Messages : 665
Date d'inscription : 15/01/2014
Age : 67
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prog en débat

Message par Progechoes le Sam 15 Fév - 21:39

vdgg59 a écrit:J'avais dans les temps lointains acheté un album vinyl du groupe TOUCH dont le leader était Don GALLUCCI (ex KINGSMEN avec le célèbre tube "louie louie" ça vous parle???).Il sortit un unique album en 1969 et il explique: JE CITE  : " Ce disque a été conçu comme une sorte de quête spirituelle, son but était de permettre à l’auditeur de modifier son état de conscience en passant non par la méditation ou la drogue, mais par la musique". Le disque est cité comme une source d'inspiration à la fois par Kerry Livgren (Kansas), Yes et Uriah Heep. Le groupe n'a pas sorti d'autre album. Frédéric Delâge considère le groupe comme l'un des précurseurs du rock progressif injustement.

ça se rapproche de la définition de Jérôme Alberola :
"Le rock progressif repose sur la création d'univers globaux, alternatifs par des traitements oniriques, surréalistes ou inspirés de la fantasy ou de la science-fiction. Ecouter du rock progressif, c'est souvent laisser son esprit flâner dans un musée d'art contemporain, allant des peintures nostalgiques des impressionnistes, de celles abstraites du groupe munichois du Blaue Reiter jusqu'aux oeuvres contre-culturelles du pop art..." (Jérôme Alberola)

Au-delà des considérations "techniques" sur le prog, c'est la définition que je préfère.
avatar
Progechoes
Admin

Messages : 1307
Date d'inscription : 28/12/2013
Age : 62
Localisation : Nord-Picardie

Voir le profil de l'utilisateur http://progechoes.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prog en débat

Message par astu le Sam 15 Fév - 22:00

Qualité musicale limitée pour TOUCH , c'est mal canalisé.
Peut-être un intérêt historique mais  ça ne m'intéresse pas.
avatar
astu

Messages : 1141
Date d'inscription : 29/12/2013
Age : 50

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prog en débat

Message par Louis de Ny le Dim 16 Fév - 9:09

Je ne vois pas ce que TOUCH vient faire dans le progressif même pas comme précurseur.
avatar
Louis de Ny

Messages : 1300
Date d'inscription : 29/12/2013
Localisation : Bretagne sud

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prog en débat

Message par Louis de Ny le Dim 16 Fév - 9:14





Nous sommes en 1967, PINK FLOYD va sortir The piper at the gates of dawn pendant que The NICE sort The thoughts of Emerlist Davjack. Vous faîtes un mix des 2 et vous avec les bases du prog pour les années qui vont suivre.
avatar
Louis de Ny

Messages : 1300
Date d'inscription : 29/12/2013
Localisation : Bretagne sud

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prog en débat

Message par vdgg59 le Dim 16 Fév - 11:05

Je ne vais pas entrer dans le débat,( je ne veux pas me facher avec quiconque), car je n'apprécie guère le FLOYD quelque soit la période, quant aux NICE, c'est très pompeux démonstration de virtuosité pour K. EMERSON qui a continué dans le genre avec ELP (dommage pour Greg LAKE il méritait mieux).
avatar
vdgg59

Messages : 665
Date d'inscription : 15/01/2014
Age : 67
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prog en débat

Message par Progechoes le Dim 16 Fév - 13:18

Louis de Ny a écrit:Je ne vois pas ce que TOUCH vient faire dans le progressif même pas comme précurseur.

On ne peut pas dire ça de manière aussi définitive.  Very Happy 
On n'est plus dans le rock basique et il y a de l'inventivité, des apports symphoniques, jazzy, psyché, donc cet album peut entrer dans la généalogie du prog.

"Fallait garder en mémoire que le disque datait de 1969 et n’avait pas subi l’influence des groupes novateurs de l’époque. Pourtant tout était déjà là : le déferlement des premiers Colosseum, le classicisme déjanté de Focus, le mélange pop et prog de Procol Harum, les climats du Floyd, le côté imprévisible de Gentle Giant et la douceur kitsch des ballades du 1er King Crimson.
Chaque titre préfigurait un courant prog : le piano de "miss Teach" annonçait les claviers d’Argent, le long (plus de 9 minutes) "the spiritual death of Howard Green" faisait penser immanquablement au Moody Blues, "friendly bird" rappelait Spirit et la suite "eventy nine" (prés de 11 minutes) trouvait un écho chez VDGG ou Badger.

Quel mélange ! Quelle inventivité ! " (Koid9 - 2005)


Dernière édition par Progechoes le Dim 16 Fév - 13:27, édité 1 fois
avatar
Progechoes
Admin

Messages : 1307
Date d'inscription : 28/12/2013
Age : 62
Localisation : Nord-Picardie

Voir le profil de l'utilisateur http://progechoes.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prog en débat

Message par Progechoes le Dim 16 Fév - 13:26

vdgg59 a écrit:Je ne vais pas entrer dans le débat,
Le débat est toujours constructif !  Very Happy 
vdgg59 a écrit:
( je ne veux pas me facher avec quiconque), car je n'apprécie guère le FLOYD quelque soit la période,
 affraid  
bontempi.. Very Happy  on se rejoindra sur VDGG   
avatar
Progechoes
Admin

Messages : 1307
Date d'inscription : 28/12/2013
Age : 62
Localisation : Nord-Picardie

Voir le profil de l'utilisateur http://progechoes.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prog en débat

Message par vdgg59 le Dim 16 Fév - 13:56

Désolé, mais nos messages se sont croisés et le mien n'est pas passé, où je disais que la musique est une émotion et que pour moi je ne ressentai pas grand chose à l'écoute de NICE et du FLOYD et que ce n'était pas pour cela qu'ils ne faisaient du prog.
Pour TOUCH bien que ce ne soit pas l'album du siècle, il fait parti de l'histoire et si je devais partir sur une île déserte je l'emmenerai avec moi au même titre que CRIMSON, pas pour le contenu mais pour ce qu'il a contribué à créer.
avatar
vdgg59

Messages : 665
Date d'inscription : 15/01/2014
Age : 67
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prog en débat

Message par In hoc signo le Dim 16 Fév - 17:17

Il ne faut pas chercher un seul groupe qui soit à l'origine du progressif. Ce courant musical est dans l'air du temps à partir de la deuxième moitié des années 60, et il touche aussi les groupes rock majeurs comme les Beatles (Sergent Pepper's) ou les Stones (Their Satanic Majesties Request) albums qui sont incontestablement des précurseurs du style. On citera aussi "Freak Out!" de Zappa sorti en 1966, "Music In A Doll’s House" de Family ou encore "Days Of Future Passed" des Moody Blues. Il en existe bien d'autres.

avatar
In hoc signo

Messages : 295
Date d'inscription : 14/02/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prog en débat

Message par Louis de Ny le Dim 16 Fév - 17:56

vdgg59 a écrit:Je ne vais pas entrer dans le débat,( je ne veux pas me facher avec quiconque), car je n'apprécie guère le FLOYD quelque soit la période, quant aux NICE, c'est très  pompeux démonstration de virtuosité pour K. EMERSON qui a continué dans le genre avec ELP (dommage pour Greg LAKE il méritait mieux).

Pas de souci vdgg59. Je citais ces 2 albums car je pense qu'ils portent en eux des gènes forts du futur rock progressif, pas parce que je les aime particulièrement. Pour The NICE, je dois dire que je trouve effectivement cela très pompier et çà ne s'arrangera pas avec ELP (l'influence de Keith Emerson encore et toujous). Pour PINK FLOYD, groupe que j'aime beaucoup pour le coup, The piper est loin d'être mon album préféré.
avatar
Louis de Ny

Messages : 1300
Date d'inscription : 29/12/2013
Localisation : Bretagne sud

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prog en débat

Message par vdgg59 le Dim 16 Fév - 19:34

Je possède pratiquement la totalité du FLOYD, NICE et ELP.J'écoute de temps à autres ces albums pour voir si je me fais une idée différente de leur musique.Pour l'instant rien n'a changé mais je ne désespère pas.Le prog vient en partie du psych. je pense qu'on est a peu près tous d'accord la dessus.Pour répondre à in hoc les albums des BEATLES et STONES sont incontournables du psych."Freak out" de ZAPPA je ne sais pas comment le définir mais pas à mon goût du réel psych ou prog.Quant à FAMILY je ne le mets pas du tout dans ce style (psych. ou prog).Pour terminer MOODY BLUES je le classe dans le progressif sirupeux agréable à écouter mais sans plus.
Pour terminer la musique quelle qu'elle soit est pour moi une émotion, chacun croit détenir sa vérité et c'est en cela que le débat devient intéressant.Je n'ai pratiquement jamais écouté beaucoup de variétés que ce soit français, UK, US ou autres, mais ma plus belle chanson de tous les temps (attention je parle de chanson avec refrain et couplets) est "Mac arthur park" de Richard HARRIS.Elle a d'ailleurs été reprise en bonus track dans un des albums de BEGGARS OPERA.
avatar
vdgg59

Messages : 665
Date d'inscription : 15/01/2014
Age : 67
Localisation : Nord

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prog en débat

Message par Louis de Ny le Dim 16 Fév - 20:46

vdgg59 a écrit: ma plus belle chanson de tous les temps (attention je parle de chanson avec refrain et couplets) est "Mac arthur park" de Richard HARRIS.Elle a d'ailleurs été reprise en bonus track dans un des albums de BEGGARS OPERA.

Alors là vdgg59, on est en phase  cheers 

Pour le plaisir :

avatar
Louis de Ny

Messages : 1300
Date d'inscription : 29/12/2013
Localisation : Bretagne sud

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prog en débat

Message par astu le Dim 16 Fév - 20:53

Mieux que l'original.
avatar
astu

Messages : 1141
Date d'inscription : 29/12/2013
Age : 50

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prog en débat

Message par Louis de Ny le Dim 6 Mar - 9:15

Voilà un extrait d'une interview récente de Robert John Godfrey qui me semble hélas assez pertinente quand il évoque le prog actuel. Extraits :
“The thing that pisses me off so much about the prog scene is that it is “all about” muso rock. It’s all about people like Steve Wilson who possess all the talent and all the production genius (and has made a great name for himself) … but who offer absolutely no content that is memorable or meaningful. And Steve Wilson is just one of a whole range of musos.”
“Musos were always a problem… But it wasn’t a big problem because they were always overshadowed by the truly creative, truly progressive bands of their day.
“Now prog is just bog!”
“Most of it is now meaningless, shallow nonsense… It is either a poor parody of things gone past … Or is a cynical attempt to try and feed the “prog community” with the sort of stuff they are used to. So now we have: Nothing challenging, no new ideas and nothing behind it…”

Bien sûr comparer le prog actuel à un marais peut paraître excessif mais il y a quand même beaucoup de vrai dans ce qu'il dit notamment sur le fait que les plus créatifs passent loin derrière les plus malins qui font du "à la manière de" avec un grand savoir faire, Steven Wilson étant effectivement un exemple parfait pour illustrer son propos.

Réactions, débat ?
avatar
Louis de Ny

Messages : 1300
Date d'inscription : 29/12/2013
Localisation : Bretagne sud

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prog en débat

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum